14 septembre 2007

Ex-plications (1ère partie)

chart2            Les noms ont été changés pour protéger les coupables.

            Je suis sorti avec Freddy (les griffes de la nuit lubriques) puis plus récemment avec Jordy. Freddy et Jordy se sont vaguement tripotés dans un lit fin août 2006. Je devrais faire une toile reliant les gens qui couchent plus ou moins ensemble comme Alice Pieszecki dans The L Word. Freddy et Jordy en seraient deux centres importants. Il faut dire que le forum que nous fréquentons tous les trois est un vivier d’êtres prêts à s’encanailler.

Je suis arrivé sur Les ados parlent sexo le 25 mai 2004. On s’abuse forcément à imaginer ce qu’il s’y passe tant qu’on n’y est pas ; et une fois que l’on y est, on perd toute clairvoyance. N’importe qui se laisserait griser : vous n’avez pas eu beaucoup d’expériences, vous n’avez globalement pas beaucoup de succès dans la vraie vie ; ici on ne vous a jamais parlé mais on vous trouve adorable, on ne vous a jamais vu mais on vous trouve mignon, on ne sait rien de vous mais on veut réétudier le Kama-Sutra en votre compagnie. Vous êtes Tom Cruise. Vous êtes Brad Pitt. Non, en fait vous êtes mieux.

Rapidement vous prenez part à cette drague sauvage incessante et développez un sens aigu de la répartie salace. Les gens deviennent des images Panini, vous les voulez tous, ceux qui vous résistent vous agacent, de toute façon vous les aurez, posséder le plus bel album permet de se rassurer. Ero-addiction. J’étais déjà entré dans cette phase quand je suis sorti avec Freddy et j’étais vraiment un petit con, il a été d’une patience admirable. Aujourd’hui nous ne nous parlons plus, ce qui ne suscite aucun manque. Par ailleurs les germes de vanité que j’avais observés chez lui à l’époque ont aujourd’hui donné de belles fleurs.

            Le cas de Jordy est plus intéressant. Lorsque nous nous sommes connus en juillet 2006, il n’osait pas même me montrer une photo de lui. Depuis le début de l’année, il a flirté avec un apollon nommé Quentin, un belge nommé Antoine, a multiplié les branles-cam avec l’Embryon, a fait un remake de Brokeback Mountain avec un quasi-inconnu lors d’un sex-camp à Aurillac, a tripoté un trentenaire rencontré dans le Marais « pour payer la nuit passée chez lui ». Plus tout ce que j’ignore car Jordy est peu bavard à ce sujet, avec moi du moins. Malgré tout je garde pour lui une affection particulière. J’espère peut-être trop retrouver l’ancien Jordy.

            On pourrait croire que j’incrimine le forum ou que je jette la pierre à Jordy : ni l’un ni l’autre. J’en suis juste venu à la conclusion suivante : devant tout ce que propose Internet, il faut une force de caractère rare ; les esprits faibles seront pris dans le piège d’une vie virtuelle moins difficile.

Posté par didou42 à 11:21 - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur Ex-plications (1ère partie)

    "a fait un remake de Brokeback Mountain avec un quasi-inconnu lors d’un sex-camp à Aurillac"
    On ne gardait pas de troupeau?
    C'etait un festival de theatre, pas un baisodrome...
    Si tu confond le sexe avec le theatre, tu devrais te poser des questions sur tes performances...
    Il s'est rien passer a Aurillac, a par qu'on a vu du theatre de rue. Et puis, venant de toi... Parce qu'un mec qui prefere regarder la tele realité plutot que de passer du temps avec son copain... Faut pas t'etonner qu'ils t'aient quitter. Et soit pas jaloux qu'eux soit passés a autre chose, c'est possible en faisant autre chose que de matter les mecs de l'ile de la tentation tu sais.
    Vis tes reves au lieu de rever ta vie! Ca te changerais je crois...
    A bon entendeur, salut.

    Posté par edj, 14 septembre 2007 à 19:14 | | Répondre
  • Tous comptes faits, au-delà de la colère suscitée par d'aucunes piques, je me dis que j'ai peut être été sévère avec ton article... Je ne sais peut-être pas tout non plus, et par surcroît le fond de tes propos est très juste...

    Posté par François, 17 septembre 2007 à 02:03 | | Répondre
  • Je ne voulais pas tout de suite écrire un commentaire parce que les seuls mots qui me viennent à la bouche quand je lis tes chroniques c'est "putin mais c'est vraiment trop bien écrit!". Désolé pour les termes mais ils sont exacts. Enfin je pense avoir trouvé quoi dire pour ce commentaire!
    Le texte est comme d'habitude magnifique et tout le monde le voit. Alors je vais faire aute chose: je vai commenter un commentaire!
    L'air brutal et méprisant que prend "edj" d'emblée ne peut que reflèter son agacement face aux chroniques Didou. Mais quoi de plus normal: tout le monde réagirait de cette façon si un écrivain dévoilait tous nos petits secrets! Bien sur dès que quelque chose de gênant nous arrive on rejette la faute sur les autres! Alors bien sur on devient rapidement vulgaire, grossier, désobligeant, pour finalement s'enfoncer et prouver à tout le monde que Didou a raison. Et puis même s'il avait tord, ça reste une belle chronique!
    A bon entendeur....(et puis quoi encore!)

    Au fait "edj" c'est les initiales de "Ecole de Depravation Juvenile" (ça promet!)

    Posté par Morgane, 17 septembre 2007 à 22:38 | | Répondre
  • Si tu veux faire de l'esprit, si je puis me permettre, on peut écrire une merde incommensurable avec un beau style... ça n'a juste rien à voir. Là en l'occurence, pour connaître l'histoire de près, je comprends tout de même sa réaction : je n'apprécierais que modérément de lire des choses pareilles sur moi de la part de quelqu'un qui ne sait rien de moi. Et cela, quand bien même ce serait du Ronsard.

    Et même aux sourds, mes salutations quand même (eh oui quand même !)

    Posté par François, 18 septembre 2007 à 01:43 | | Répondre
Nouveau commentaire